© bk21; Photographe: rihm kommunikation gmbh
Image: © bk21; Photographe: rihm kommunikation gmbh
 

| Interview

4 questions à Martin Dätwyler, directeur de HKBB (Chambre de commerce et d'industrie des deux Bâle), coordinateur du programme bk21

Martin Dätwyler, directeur de la chambre de commerce des deux Bâle est le coordinateur du programme du bk21 et l’un des représentants du large support du patronage bk21. Lisez dans l’interview quels sont les principaux thèmes du bk21 et pourquoi votre participation s’avère fort opportune.    

Quels sont les thèmes principaux du bk21 ?
Les deux grands thèmes sont les perspectives de développement du transport de personnes et marchandises après la pandémie, considérés également du point de vue de la planification territoriale, ainsi que le développement de l’infrastructure ferroviaire et les objectifs visés à l’horizon avec « Herzstück ».

Pourquoi ça vaut la peine de participer au bk21 ?
Le bk21 est l’occasion parfaite de réseautage à l'attention de tous ceux intéressés par les développements innovants du transport ferroviaire ou  qui en planifient leur mise en œuvre. Le Congrès ferroviaire trinational réunit les professionnels du secteur ferroviaire ainsi que les représentantes et représentants de l’économie et de la politique des transports et se présente comme plateforme pour les dernières informations, des présentations pointues et de passionnants échanges.

« Trois pays, un objectif commun, un réseau ferroviaire » titrait déjà le bk20 qui a été annulé en raison de la pandémie. Avez-vous également repris sans modifications le programme du bk20? 
Nous avons conservé le titre, car il reflète bien le message trinational principal. Mais le programme a été adapté à l’actualité et aux nouveaux développements, par exemple avec le module « pandémie et perspectives ». Nous verrons également de nouvelles têtes parmi les intervenantes et intervenants, ce qui se procède simplement du changement d'interlocuteurs au cours des douze derniers mois.

Quel est votre degré d'optimisme, quant à la tenue en novembre du  bk21 qui est un grand évènement de près 300 personnes ?
Naturellement nous espérons que les colloques de plus de 150 personnes soient autorisés en automne et que les participants de la région trinationale puissent voyager grâce au carnet de vaccination. Actuellement il semble réaliste, qu'à l'issue du  délai d’inscription,  tout le monde qui le désire, soit vacciné. Le "Congress Center" se prête parfaitement à l'accueil de l'évènement, par l'application des mesures de protection permises grâce aux grands espaces. Pendant la pandémie les sessions du Conseil du canton de Bâle-Ville et du Conseil du canton Bâle-Campagne y ont eu lieu.